Fermer
Portrait photo en noir et blanc du peintre contemporain Daniel Castan - Galerie Platini.

Daniel Castan

France
New York entre abstraction et figuration
Peinture

Daniel Castan est un peintre contemporain né au courant de l’année 1959 en Dordogne.

Diplômé des Beaux-Arts de Bordeaux, il débute sa carrière comme designer et graphiste, collaborant avec des noms prestigieux tels que l’Unicef, Pierre Balmain et l’ONU. À 40 ans, suite d’une crise existentielle, il décide de reprendre le pinceau, délaissant le monde entrepreneurial pour se consacrer entièrement à sa passion pour la peinture.

Daniel est connu pour ses représentations audacieuses et captivantes de paysages urbains, en particulier ceux de New York. Ses toiles, à mi-chemin entre figuration et abstraction, se caractérisent par des lignes architecturales qui se perdent dans des cieux colorés et des avenues infinies. Chaque œuvre est une explosion de couleurs et de textures, reflétant l’énergie et la dynamique des grandes métropoles.

Travaillant avec de l’huile alkyde, un médium qui sèche rapidement et convient à son tempérament impatient, Castan préfère le couteau au pinceau. Ce choix d’outil, qui permet de poser la peinture en larges touches et de dessiner directement dans la matière, s’aligne avec son besoin de spontanéité et d’immédiateté. Le couteau devient ainsi le prolongement naturel de sa main, lui permettant de capturer l’instant avec une précision et une vitesse inégalées.

En visitant les Galeries Platini, laissez-vous séduire par l’univers distinctif de Daniel Castan, plongez dans ses scènes urbaines, spontanées et lumineuses.

Un entrainement rigoureux

Castan se distingue par sa discipline rigoureuse. Chaque jour, il passe des heures devant son chevalet, qu’il soit inspiré ou non, à s’entraîner tel un sportif de haut niveau.

Cette constance lui permet de saisir des moments de grâce où l’inspiration éclate, transformant ses gestes en créations magiques. Ses œuvres naissent d’un travail acharné et d’une persévérance inébranlable.

TimeLaps Daniel Castan

Création d’une œuvre
Photographie en noir et blanc de l'artiste Daniel Castan dans son atelier.
Daniel Castan
Peintre
« Parler de ma peinture ? C´est comme demander à un poisson rouge pourquoi il nage. Il nage tout simplement parce qu´il ne sait pas faire grand-chose 
d´autre. On peut s´émerveiller devant le spectacle ou trouver cela d´une triste banalité, le poisson, il s´en moque. Tout ce qu´il demande, c´est que personne ne vienne le sortir de l´eau. »
Photographie en noir et blanc de l'artiste Daniel Castan dans son atelier.
Daniel Castan
Peintre
« Cela « m’emmerde » de nettoyer les pinceaux. Le couteau sale redevient propre avec une simple feuille de papier ménage. Plus tard, j’ai pris conscience que le hasard n’était pas intervenu dans le choix de cet instrument. Point de hasard dans la vie, on épouse ses choix, ses décisions. Le couteau, c’est la vitesse. Je n’aime pas attendre, je suis un impatient : tout, et si possible tout de suite. Le couteau s’imposait, il ne pouvait en être autrement. C’est un choix judicieux, qui ne laisse pas de place au doute. Je peins vite, le couteau est comme le prolongement de ma main. »
Photographie en noir et blanc de l'artiste Daniel Castan dans son atelier.
Daniel Castan
Peintre
« J’adore l’épaisseur de la peinture, quand elle est travaillée au couteau, à la limite entre figuration et abstraction. »
Photographie en noir et blanc de l'artiste Daniel Castan dans son atelier.
Daniel Castan
Peintre
« Je suis plutôt impulsif et il faut que ça aille très très vite, c’est pour ça que le couteau est l’outil dont j’avais besoin. »
Photographie en noir et blanc de l'artiste Daniel Castan dans son atelier.
Daniel Castan
Peintre
« Il ne peint pas New York, il construit New York » - Beaux Art Magazine.

Portrait d’artiste

Entretien avec Daniel Castan