Fermer
Photo de l'artiste Kerdalo en noir et blanc prise à la Galerie Platini

Kerdalo

France
Quand l'Impressionnisme Moderne rencontre le tumulte urbain

Kerdalo, de son vrai nom Laurent Parcelier, est un peintre contemporain né en 1962 dans le Puy-de-Dôme, reconnu pour ses scènes urbaines vivantes et lumineuses.

Après avoir étudié aux Arts Appliqués à Paris de 1978 à 1980, il se consacre à la bande dessinée de 1984 à 1996, publiant huit albums avec les éditions Casterman. En 1989, il se dirige vers la peinture. Influencé par l’impressionnisme, il diversifie son style au fil des années.

Les compositions singulières des tableaux de l’artiste sont caractérisées par une maîtrise du dessin et des distorsions lumineuses, mais également des perspectives et des mouvements. Son approche instinctive et gestuelle, lui permet de capturer l’essence même des lieux qu’il représente, offrant ainsi une vision unique et personnelle du monde urbain.

Ses œuvres, à la fois intemporelles et profondément ancrées dans la réalité contemporaine, invitent le spectateur à une réflexion sur la beauté et le mouvement incessant de nos villes.

À propos de l’artiste

Les tableaux de Kerdalo se distinguent par leur perspective sans limite des grandes avenues urbaines, souvent de Paris, mais aussi de métropoles comme New York et Marrakech. Ses scènes citadines, baignées de teintes chromatiques grises et sépias, mettent en scène des personnages anonymes, sans visages distincts, symbolisant le tumulte et l’énergie de la vie urbaine.

Photo de l'artiste Kerdalo en noir et blanc posant devant l'un de ses tableaux.
Kerdalo
Peintre
« J’ai une façon de travailler très instinctive, avec très peu de travail préparatoire. Il y a deux ou trois lignes conductrices ensuite, je suis en permanence dans une improvisation gestuelle. L’appréhension par exemple de l’espace, de la perspective se fait de façon quasiment inconsciente. »
Photo de l'artiste Kerdalo en noir et blanc posant devant l'un de ses tableaux.
Kerdalo
Peintre
« Je n’ai pas de message derrière mon travail, je ne suis pas très partisan des messages en matière d’art, je défends plutôt le travail de la forme que celui du fond. Je reste sur une position qui essaye de valoriser une écriture, un esthétisme, un monde qui pourrait être à la limite du parallèle, idéalisé. »
Photo de l'artiste Kerdalo en noir et blanc posant devant l'un de ses tableaux.
Kerdalo
Peintre
« J’assume le beau, j’assume l’esthétisme, je reste sur une démarche intemporelle. »

Découvrez les coulisses du travail de Kerdalo

Entretien avec l’artiste